SOCIÉTÉ

ARCHÉOLOGIQUE

1834 

                                                                        

SCIENTIFIQUE

ET LITTÉRAIRE

1859

BÉZIERS

 

 

LES ACTIVITÉS DE LA COMPAGNIE

par feu le Président Jean-Denis Bergasse†

 

 

 

 

 

 

En 1834 la Société archéologique étudia l'archéologie, la numismatique, les archives...  En 1838, elle se fit remarquer nationalement en créant un concours poètique annuel, où elle admit en pionnier la langue d'Oc. Elle excella en cette spécialité grâce au président fondateur J. Azaïs et son fils Gabriel, félibre et lié à Mistral, admis en 1852 dans la Compagnie avec Roumanille et Aubanel, rejoints en 1865 par Bonaparte-Wyse. Aussi, en 1888, le président Fr. Donnadieu, Majoral, publia à Béziers les Précurseurs du Félibrige (créé en 1854).

Elle prit aussi à coeur les travaux d'embellissement de la ville, par ses suggestions à la municipalité, et ses réalisations dont la statue de Riquet en 1838 qui décida d'une nouvelle extension de la ville.

Elle se trouva aussi heureusement mélée à la création des musées de Béziers, ainsi que cela fut rappelé par le président J.-D. Bergasse† dans son étude La création des dix musées de Béziers et la Société archéologique depuis 1834, par laquelle il redonna à la Compagnie sa mémoire en arrivant à la présidence en 1990.

 

L'escalier et l'enfilade des salons du rez-de-chaussée de l'Hôtel Bergé, siège de la Société archéologique

 

 

 

 

 

 

 

 

La Société correspond avec les sociétés homologues françaises et étrangères, parfois depuis l'origine. Périodiquement elle accueille des membres étrangers à l'occasion de recherches, de sorties et de causeries.

Les activités archéologiques, aujourd'hui plus réduites sur le terrain en raison d'organismes officiels, ont été orientées vers des causeries et des études publiées dans les bulletins annuels.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les chercheurs, membres ou autorisés, peuvent travailler au siège, près de la bibliothèque de quelques 20.000 numéros et des archives débutant avec les documents du XIII° siècle. On y trouve notamment le fruit exceptionnel du travail et les nombreux hommages des auteurs qui ont fait partie de la Compagnie, la riche collection de périodiques des sociétés correspondantes due à nos échanges confraternels.

 

Le salon des séances officielles dans l'Hôtel Bergé

 

Le jardin de l'Hôtel Bergé, siège de la Société Archéologique, Scientifique et Littéraire de Béziers

 

.

 

 

 

 

 

 

Son cycle annuel de causeries du jeudi permet aux membres de bénéficier de travaux dans le cadre des élégants salons du siège. Les séances solennelles de rentrée et de clôture y sont également tenues mais peuvent aussi l'être dans un lieu public.

Parmi ses travaux, depuis sa réorganisation, on peut citer son précieux bulletin annuel et des cahiers périodiques.

 

Présentation des dernières parutions de la Société dans l'un des salons de l'Hôtel Bergé